Cité de la Gastronomie et tambouille à la sauce métropolitaine…

Suite aux différents appels introduits par Mme Davoine et de Mme Massu, portant sur les décisions de la CDAC (Commission Départementale d’Aménagement Cinématographique), la Commission Nationale d’Aménagement Cinématographique (CNAC) auditionnera tous les intervenants au dossier le 17 mars 2017.

 Comme nous l’avons déjà souligné, la décision attendue est capitale, non seulement pour la survie des salles de cinéma du centre-ville, mais aussi pour l’opérateur Eiffage qui a conditionné la poursuite du projet de Cité de la Gastronomie au transfert et création de salles…

Outre les intervenants directs à l’affaire, Mme Davoine et Mme Massu, propriétaires des salles, seront présents  le Maire de Dijon, François Rebsamen, qui avait annoncé lors des réunions publiques de présentation du budget qu’il comptait défendre lui-même son projet de multiplexes, ainsi que François-Xavier Dugourd, 1er vice-Président du Conseil Départemental qui, lui ,défendra pour les sauver, les cinémas du centre-ville.

Pour ce qui est de l’agglomération, l’offre cinématographique est selon les statistiques à saturation. En effet, selon les chiffres officiellement avancés, l’agglomération dijonnaise compte 1 fauteuil pour 41 habitants contre 1 pour 58 habitants au niveau national. Et Dijon compterait 1 fauteuil pour 34 habitants si le projet "Ciné Ducs" voyait le jour.

Mais statistiques et moyennes peuvent se triturer… Et on le sait, le Maire de Dijon sait faire !… En effet si la moyenne est bien de l’ordre de 1 fauteuil pour 58 habitants… elle est de 1 fauteuil pour plus 190 habitants en zone rurale et de 1 pour 31 habitants pour certaines zones plus denses et/ou touristiques.

Comme le projet de loi relatif au statut de Paris et à l’aménagement métropolitain a été définitivement adopté par le parlement le jeudi 16 février 2017, la Communauté Urbaine du Grand Dijon peut désormais se transformer en métropole. Ce qui permet alors au Grand Dijon de répondre aux critères de la loi en permettant de prendre en compte, en plus du nombre de ses habitants propres… le bassin d’emploi, soit au total plus de 400 000 habitants… Belle tambouille statistique !… On comprend donc  l’empressement de François Rebsamen à faire accepter par le conseil communautaire, le lundi 6 mars 2017, le projet de transformation de la Communauté Urbain en Métropole !

Et ainsi fort de cette petite tambouille statistique, avec pour accompagnement la double inscription à l’UNESCO des Climats de Bourgogne et du centre-ville historique-passé depuis en Zone Touristique Internationale (ZTI)-, il espère bien, en jouant sur ce double volet « densité »/tourisme, gagner la partie qui va se dérouler vendredi 17 mars 2017 devant la CNAC, entre les exploitants locaux de salles de cinéma, mais aussi entre lui et François-Xavier Dugourd, le 1er Vice-Président du Conseil Départemental.

 

Franck Ayache

Tagged: , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *