Conjoncture économique et politique de la France

L'année 2012 peut être découpée en trois parties pour la France.

Les 4 premiers mois sont marqués par le ralentissement mondial de l'activité économique et par la morosité qu'il entraine.

La nouvelle législature débutée en mai est totalement anxiogène pour les Français et les entrepreneurs que je soutiens. Le pouvoir législatif est totalement désordonné, les français ne saisissent pas le cap souhaité, l'impatience se fait jour.

La fin d'année est portées par les décisions législatives, les règles sont enfin établies et sont accompagnées par une embellie de la bourse et des marchés financiers.

Mais ces décisions sont dures et ont du mal à être acceptées. L'alourdissement des impôts en 2013 imposé aux Français et aux entreprises pour redresser les comptes publiques serait accepté en contrepartie du redressement économique promis. Mais en 2013, les effets de la crise portent maintenant au cœur de l'activité du pays, touchant ainsi les PME qui accentuent la baisse de leurs investissements en capital productif et provoque ainsi une hausse continue du chômage et de la pauvreté.

Malgré cette hausse vertigineuse des impôts et des prélèvements sociaux, malgré cette instabilité permanente juridique et fiscale, les Français dans leur grande majorité s'organisent et s'adaptent pour maintenir au mieux leur niveau de vie ou leur activité.

C'est pour cela que je demande que soit établie maintenant et pour plusieurs années la stabilité fiscale et juridique pour les acteurs économiques de notre pays. Cela permettra d'encourager l'initiative économique et rétablira un minimum de confiance par une certaine sécurité financière garantie.

Franck Ayache

1 comment

  1. Meilleur Broker 27 septembre 2013 at 21 h 46 min Reply

    Lecture des plus complete merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *