La SPLAAD, encore et toujours…

~~Parmi les points à l’ordre du jour des conseils de Dijon et de l’agglomération du mois de mai, nous retrouvons encore et toujours le financement de la SPLAAD (Société Publique Locale « Aménagement de l’Agglomération Dijonnaise »).

Encore une fois la ville de Dijon a été sollicitée pour faire une nouvelle avance de trésorerie de 2 millions d’euros pour le financement de 2 projets que sont la Zone d’aménagement concerté Quai des Carrières Blanches et Territoire grand sud – Ecoquartier de l’Arsenal.

Malgré une augmentation par 6 du capital social, nous constatons une fois encore que les fonds propres de cette SPL ne suffisent toujours pas à son activité. Le plus surprenant dans cette histoire, c’est que ce n’est pas l’actionnaire majoritaire (Grand Dijon) qui doit mettre la main à la poche, mais bien la ville de Dijon. Le montant des avances de trésorerie apportées à la SPLAAD par la ville de Dijon sont maintenant de 4 millions d’euros, 2 millions en 2013 et 2 millions en 2014, soit l’équivalent de 4 points d’impôts pour les contribuables Dijonnais.

De plus, la ville de Dijon a du apporter sa garantie pour un emprunt de 10 M d’euros pour le financement de la Zone d’aménagent concerté Fontaine d’Ouche, alors que le Grand Dijon a été appelé en garantie pour un emprunt de 3 M d’euros  pour l’Ecoparc Dijon Bourgogne.

Pourtant combien de fois ne nous a –t-on pas affirmé qu’il n’y avait pas de débouché pour les fonds propres du Crédit municipal ? … Combien de fois la majorité actuelle n’a-t-elle pas justifié la cession de l’activité bancaire du crédit municipal par un coefficient d’activité trop faible ?… Alors que nous avions là l’occasion de placer une partie des fonds du crédit municipal, sans prendre sur le budget de la ville et donc sur les impôts des Dijonnais.
Nous pouvons donc nous demander si, après avoir était sourde à nos propositions, la majorité municipale actuelle -qui souhaite tant capter 45 M d’euros des fonds propres du Crédit Municipal- n’est pas en train de verser dans la cécité et de perdre toute lucidité en matière de gestion de la collectivité ?


Franck Ayache

Tagged: , , , , , ,

Comments: 3

  1. CM de la Valade 1 juin 2014 at 19 h 08 min Reply

    Tout celà est impressionnant! Et il ne semble pas que ce circuit puisse avoir une fin…

  2. CM de la Valade 1 juin 2014 at 19 h 10 min Reply

    Ce sont de bien grosses sommes et des projets mal évalués à l'origine. Dans l'intérêt de qui?

    • franck 1 juin 2014 at 19 h 42 min Reply

      ~~C’est surtout beaucoup de projets en même temps, pour une société avec des fonds propres trop faibles et surtout un report déficitaire. Surement pour mettre les personnes nécessaires aux centaines d’emploi qui seront créé sur Dijon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *