Les parkings dijonnais aujourd’hui et demain.

~~Faisons, une fois n’est pas coutume, un peu de politique fiction…(fiction ?…)
Depuis longtemps les parkings payants dijonnais de surface (de rue) ou en sous-sol (Grangier, Darcy, …) sont gérés presque exclusivement par la ville de Dijon en direct. On dit qu’ils sont en régie.
Depuis des années, relayant les doléances des Dijonnais, l’opposition municipale n’a eu de cesse  de dénoncer l’entretien lamentable  des parkings souterrains. Sans résultat : peu d’investissements ont été réalisés.
En effet, quand on observe l’état des finances de la ville de Dijon depuis la signature des emprunts dit « toxiques », ce déficit d’investissement n’est pas une surprise. Tous les grands investissements entrepris ces dernières années, ont été réalisés par le Grand Dijon, à l’exception du musée des Beaux-Arts.
Les nombreux transferts de compétences de Dijon vers le Grand Dijon ont permis à la ville de Dijon de se soulager d’un grand nombre d’équipements (stade de foot, mur d’escalade, …), mais aussi d’un certain nombre de charges d’entretien ou d’investissement.
Nous pouvons aujourd’hui sans grand risque supposer que le passage de la communauté d’agglomération en communauté urbaine programmée au 1er janvier 2015, va se traduire  une fois encore par le  transfert d’un certain nombre de compétences de la ville de Dijon vers la communauté urbaine.
Compte tenu de la nécessité impérative d’investissement et au vu de l’endettement du Grand Dijon (voir notre article précédent) nous ne serions pas surpris outre mesure, de voir, la gestion en régie du stationnement dijonnais transférée à la communauté urbaine dijonnaise.
Et cela ne devrait être qu’une première étape :
–  soit vers l’attribution d’une délégation de service publique (DSP)
– soit vers une privatisation du stationnement à Dijon, comme c’est actuellement le cas pour le nouveau parking Heudelet.
En effet les opérateurs privés ne cachent pas leur désir de reprise de l’ensemble du parc de stationnement.
Espérons que cette reprise, si elle a lieu un jour prochain, ne s’accompagnera pas d’une augmentation trop forte des tarifs, comme ce fut le cas dernièrement à Laval et dans d’autres villes


Franck Ayache

Tagged: , , , ,

Comments: 2

  1. Grincheux 7 novembre 2014 at 15 h 31 min Reply

    Pour certains de l'agglomération dijonnaise, le tram a triplé le temps pour se rendre à Dijon.

    Si maintenant le prix des parkings devient exhorbitant ; je privilègerai les déplacements dans l'agglomération et éviterai au maximum le centre ville ! Quel domage !

  2. franck 7 novembre 2014 at 15 h 43 min Reply

    C'est une des raisons des difficultés du centre ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *