L’extension du centre commercial de la Toison d’Or ou le coup bas porté au commerce du centre-ville

Nous avions demandé le report de l’extension du centre commercial de la Toison d’Or d’un an ou deux, pour permettre au centre-ville de se redynamiser après les travaux du tram et de la piétonisation. Le Maire de Dijon en a décidé autrement. Menés à marche forcée (jour et nuit), les travaux d'extension et de réaménagement du centre commercial de la Toison d'Or sont bientôt terminés. En effet, une visite en avant-première du site profondément agrandi et rénové était programmée le mardi 22 octobre, organisée par le directeur Mathieu Gailly, en attendant l'inauguration officielle qui aura lieu ce mercredi 30 octobre.

Ce n'est pas moins d'une vingtaine de nouvelles enseignes nationales et internationales qui ouvriront leurs portes en février prochain, dont Primark qui est une des plus grandes enseignes de mode d'Europe. Plus de 12 000 m2 de superficie  viennent s'ajouter au 56 000 existant déjà, de quoi élargir l’offre, en d'autres termes, y trouver son bonheur …

De quoi aussi faire pâlir notre centre-ville qui depuis un moment déjà, a pris un "coup de vieux". On constate que beaucoup de boutiques mettent "la clé sous la porte" dont la célèbre enseigne "GAP". Tel est le bilan …

Sensé avoir été "redynamisé" par l'arrivée du tram, le centre de Dijon n'attire pas plus les foules d'acheteurs que cela. Quoique, nous y trouvions toujours des fromagers, quelques nouveaux chocolatiers, et une ou deux enseignes qui distribuent notre fameuse moutarde qui fait le renom de notre ville. Nous dirons que le secteur de la restauration est un peu moins affecté puisqu'on y trouve toujours de bonnes adresses. Mais de façon générale, nous assistons à un siphonnage de la clientèle du centre-ville.

La politique du maire de Dijon est-elle adaptée ?  Permet-elle une concurrence égale et équitable en termes d’accessibilité entre le centre-ville et la Toison d'Or ? Et le centre-ville, centre historique, ne risque-t-il pas d’être réduit à terme à sa plus simple expression, de « vieux Dijon » ?

Nous pouvons nous poser la question de savoir si le maire de Dijon permet une concurrence égale et équitable en termes d’accessibilité entre le centre-ville et la Toison d'Or.

                                                                 Toison d'Or VS Dijon centre

Au niveau accessibilité, la Toison d'Or ne peut que se féliciter. Que ce soit par le rail (le tram ou même la gare SNCF)  rien de plus simple. Par la route, l’accès est très facile par la rocade-Est bientôt complétée par la Lino. Et le site offre à ses visiteurs un large espace pour un parking gratuit.

Le constat est malheureusement tout autre pour le centre-ville. La circulation y est très difficile voir le plus souvent bannie. Les automobilistes (clients) sont souvent découragés par les bouchons. Et le prix des quelques rares places de parkings ne cesse d'augmenter. Pas de quoi motiver et attirer les clients…

 En définitive, y a-t-il une concurrence loyale ? Le maire  a-t-il placé les commerçants à armes égales économiquement parlant ? Nous ne le pensons pas. Il est grand temps d’équilibrer les choses, si nous ne voulons pas que le centre-ville se transforme en  « centre historique » ou même pire en simple « vieux Dijon ».

Je vous laisse placer les poids dans la balance… et conclure !

Comité de rédaction impôt-cible.

Tagged: , , , , ,

Comments: 5

  1. ce la Valade 28 octobre 2013 at 18 h 33 min Reply

    Les difficultés d'accès aux commerces du centre ville ( ou ce qu'il en reste…) justifient l'existence du tram pour aller au centre commercial la Toison d'Or…

    Les commreces du centre ville déperissent et ceux de la Toison d'Or croulent sous les charges des franchiseurs au pourcentage du chiffre d'affaire et non des bénéfices et des locaux dont les loyers sont exhorbitants.

    Aller passer une demi-journée à la TO fait dépenser, c'est de la consommation forcée et peut-être pas une source d'économie pour les ménages.

    Le parking est gratuit, mais la tentation est assez forte pour se retrouver à faire des achats non programmés et souvent inadaptés à son pouvoir d'achat.

    Est-ce vertueux qu'entraîner les gens à consommer au delà de leurs possibilités? 

  2. dijon-ecolo 28 octobre 2013 at 20 h 15 min Reply

    De la croissance, de la croissance, puisque qu'il faut de la croissance, continuons à créer des espaces de ventes pour vendre et acheter ce dont on a pas besoin. Plus, toujours plus, telle est la devise de ces fanatiques économico-religieux qui nous entrainent dans leur folie destructrice. Plus de destructions des terres dans les pays lointains pour y extraire les matières premières, plus de publicité pour nous aveugler/forcer à acheter, plus de déchets de ces produits à durée de vie volontairement limitée. La Toison d'Or est le symbole même de cette folie.

    • franck 28 octobre 2013 at 20 h 31 min Reply

      Je suis surpris, que vous n’abordiez pas la puissance attractive d’un grand centre commercial comme la Toison d’Or. Qui n’a d’existence possible que si elle fait déplacer les foules et souvent de loin et en voiture. Paradoxe pour une municipalité qui se veut exemplaire écologiquement. De plus quel sera son impact sur le commerce de proximité des villes et villages de sa future zone de chalandise. Il s’affiche même centre commercial régional.

      • dijon-ecolo 29 octobre 2013 at 8 h 40 min Reply

        La liste des méfaits d'une telle structure est longue. Ca détruit le tissu économique dans un rayon de plusieurs dizaines de km à la ronde: fin des épiceries, boulangeries, etc… dans les villages aux alentours. Ca oblige d'utiliser une voiture, ce qui pause problème pour ceux qui ne peuvent pas conduire (typiquement les personnes âgées). Regardez alors ce qui se passe quand le prix de l'essence augmente (le prix est très bas actuellement).

        Ce serait aussi intéressant de faire la liste des commerces de la Toison d'Or qui sont présent dans les paradis fiscaux…

  3. stephane 28 octobre 2013 at 21 h 28 min Reply

    Le seul programme économique de la gauche est « la consommation » … pitoyable et destructeur … à l’image de ceux qui prétendent nous gouverner … tristes sires

Répondre à franck Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *