Tribune de Dijon Mag de l’été 2018

La municipalité socialiste, tout en affirmant défendre le patrimoine, vouloir attirer les touristes et nourrir la population dijonnaise grâce à une agriculture de proximité, poursuit son œuvre de bétonnage de DIJON.

Il n’est pas un quartier qui ne soit épargné.

Jour après jour, la ville s’uniformise sans respecter l’identité des quartiers. Les innovations architecturales ou écologiques sont trop peu nombreuses. La vie dans certains « éco-quartiers » montre aujourd’hui la faiblesse de la réflexion municipale et le président par intérim de la métropole a une lourde responsabilité en la matière.

Sous couvert cosmétique d’écologie, de logements sociaux et d’accroissement de la population, la majorité socialiste a voté un PLU très permissif.  Les hauteurs et la densité de constructions sont telles que les grands promoteurs nationaux sont alléchés par les marges  financières permises par ce fameux PLU.

Pour l’exemple, les dernières terres maraîchères de DIJON vont bientôt être noyées sous un océan de béton, donnant naissance à l’ECO-QUARTIER des Maraîchers. Ce nom a sans doute été choisi par un amateur d’humour de second degré.

A  trop vouloir densifier et uniformiser, ils en oublient les premiers concernés : les habitants.

Avec Construire Dijon Autrement remettons l’humain, le patrimoine et le bien vivre ensemble au service d’un projet urbain partagé.

Franck Ayache, François Hélie.

Tagged: , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *