Tribune : Dijon Mag de janvier 2019

Depuis la délocalisation partielle de l’entreprise Amora-Maille, le site historique de l’ancienne usine de moutarde est devenu un gouffre financier pour la collectivité. Installé à grand renfort de communication, Teletech Campus a ensuite fait faillite, balayant l’espoir des 600 emplois promis. Aujourd’hui, avec l’implantation du projet « On Dijon » sur ce même lieu c’est l’engagement pris lors du conseil municipal du 26 mars 2018 de louer à des entreprises qui est remis en cause.

La ville de Dijon comme actionnaire de la SPLAAD doit gérer un bâtiment onéreux et sous-exploité, qui engendre une perte financière avec un résultat cumulé d’aménagement et de construction au 30 juin 2018 de – 18,22 Md’. Contraint d’accorder le cautionnement de la Métropole à la Cité de la Gastronomie, le maire de Dijon, impuissant, se voit obligé de remplir le bâtiment par des projets de ville pour compenser les erreurs stratégiques et le manque de perspective de la majorité PS. Le choix du lieu d’installation du projet « On Dijon » est un aveu d’échec de la politique économique de Dijon et la Métropole.

Fidèle à son engagement, le groupe Construire Dijon Autrement tient pour cette nouvelle nouvelle année à vous assurer de sa disponibilité, de son enthousiasme et de son engagement à agir pour défendre les intérêts de tous les habitants de la ville. Nous resterons vigilants sur les dossiers engageant l’avenir de notre ville, comme c’est le cas pour le projet « On Dijon ». Meilleurs vœux à toutes les Dijonnaises et tous les Dijonnais pour l’année 2019.

Franck Ayache, François Hélie.

Tagged: , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *