Tribune Dijon Mag de juin 2018.

Après avoir négligé pendant trop longtemps le centre-ville, la municipalité socialiste, s'appuyant sur le classement UNESCO du secteur sauvegardé, avait demandé au gouvernement sous la présidence HOLLANDE, de reconnaître le centre-ville comme Zone Touristique Internationale.

« Bénéficier d’un flux important d’achats effectués par des touristes résidant hors de France… » est un des critères essentiels sur lequel se base le juge pour décider si une ville peut être à même d'être classée ou pas. Comme dans la réalité ce n'est pas le cas, le Tribunal Administratif annule logiquement cette décision avec effet fin août. La solution de secours, transformation de la ZTI en Z.T ne changera rien. Le mal est fait.

Une fois de plus preuve est faite que, le copinage politique, les effets d’annonce et  l'arrosoir à subventions, ne sont pas les solutions.

Être une destination touristique prisée et reconnue demande une véritable stratégie. C’est un travail de longue haleine, à entreprendre en concertation avec les acteurs économiques locaux afin de valoriser les atouts de notre cité.

C’est tout le sens du projet que nous portons et partageons au sein de l’association Construire Dijon Autrement.

 

Franck Ayache, François Hélie.

Tagged: , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *