Tribune Dijon Mag de mars 2018.

En 2018, les Dijonnais vont payer environ 1,1 millions d’euros d’impôts supplémentaires.

 

Le 26 mars 2018, le conseil municipal doit voter les taux des impôts ménages. Il s’agit de fixer le montant de la taxe foncière et de la taxe d’habitation. Lors des échanges sur le rapport du budget primitif voté en décembre, la majorité municipale socialiste a indiqué ne pas souhaiter augmenter les taux d’imposition cette année.

 

Même si le Maire de Dijon propose de ne pas augmenter les taux, l’impôt payé par les Dijonnais va continuer à s'accroître par la seule élévation des bases d’imposition sur lesquelles s’applique le taux voté. Ce qui correspond à une hausse des impôts d’environ 1% pour 2018, soit 1,1M€ supplémentaires supportés par les seuls contribuables dijonnais.

 

Rappelez-vous en 2016. Pour faire face à la désensibilisation et les pénalités de la dette toxique, que le maire de Dijon avait lui-même créée, les taux d’imposition avaient augmentés, hors majoration des bases, de 5%.

 

Maintenant que la dette de Dijon est sécurisée, cet impôt exceptionnel de 5% ne se justifie plus. C’est pourquoi avant le vote du 26 mars, le groupe Construire Dijon Autrement demande l’effacement de cet impôt à caractère exceptionnel que nous appelons en privé l’« impôt Rebsamen ».

 

 

Franck Ayache, François Hélie.

Tagged: , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *